Ministère de la Jeunesse: Recrutement d’un cabinet pour la formation de formateurs au Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune

PROJET BOOSTER LES COMPETENCES POUR L’EMPLOYABILITE DES JEUNES

 LE SECRETARIAT EXECUTIF

SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET

N° Don IDA H-985-GN         Date début : 6/08/2018;   Date Limite : 20/08/2018

Client: Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes

Type: Sollicitation de manifestations d’intérêt

Titre: Recrutement d’un cabinet pour la formation de formateurs au Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune.

  1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

L’amélioration de la qualité des services et par ricochet des indicateurs de développement du secteur de la jeunesse, dépend dans une large mesure des Ressources Humaines qui sont à n’en point douter en amont et en aval de toute action de développement.

Ainsi, la réalisation du changement attendu par les jeunes dans le cadre de la mise en œuvre du Projet « Booster les compétences pour l’employabilité des Jeunes » (BOCEJ) passe obligatoirement par la qualification du personnel des services et structures intervenant dans le secteur.

En effet, l’analyse de la situation des Ressources Humaines du Secteur réalisée à l’occasion de la révision de la politique nationale de jeunesse et tout récemment pendant la retraite organisée par le chef de département à Kindia, a mis en évidence de nombreux défis parmi lesquels figurent en priorité les problèmes des effectifs et des compétences du personnel des services centraux et déconcentrés de la jeunesse.

Le Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes est organisé en services centraux et déconcentrés.

Au niveau central, il y a des directions nationales, des directions générales et des services d’appui qui sont chargés de veiller à la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de jeunesse et de l’emploi des jeunes, chacun dans son domaine de compétence. Au niveau de ces services, la majorité des cadres reste fortement mobilisée et engagée, mais dispose de peu de compétences pour assurer le travail de conception, de mise en œuvre, de coordination et de suivi-évaluation des projets et programmes du département.

Du point de vue du nombre, l’effectif actuel du personnel au niveau central est de 286  fonctionnaires et agents de l’Etat recrutés majoritairement en 1991 et en 2008 et qui ne sont pas tous opérationnels. De formations de base très diverses, (mathématiciens, agronomes, agents commerciaux, transitaires, ingénieurs…) l’écrasante majorité d’entre eux n’a jamais bénéficié de formation complémentaire adaptée à leurs fonctions actuelles. Ce qui fait que leur capacité en  planification, gestion des projets et programmes est limitée. Or, un projet qui s’exécute mal décourage les Partenaires Techniques et Financiers et entrave la mobilisation de ressources.

Au niveau déconcentré, les inspections régionales, les directions préfectorales/communales et les services sous-préfectoraux de jeunesse et de l’emploi des jeunes mettent en œuvre les projets et programmes initiés en faveur des jeunes. Ici également, en plus de l’insuffisance numérique notoire du personnel, les cadres et agents qu’on rencontre manquent de qualification et d’initiatives leur permettant de répondre aux besoins d’éducation et d’encadrement des jeunes à la base.

A côté de ces services publics, il existe des associations ou collectifs d’associations intervenant dans l’animation, l’organisation et la gestion des activités de jeunesse qui ont aussi besoin de renforcer leurs capacités pour être plus opérationnels.

Pour permettre au ministère d’accomplir efficacement sa mission, ces différents services et structures doivent être animés par des ressources humaines en nombre et en qualité suffisants. C’est malheureusement loin d’être le cas actuellement.

C’est pourquoi le développement des compétences des cadres et agents des services et structures du Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes fait partie des initiatives prioritaires à mettre en œuvre pour corriger les nombreuses faiblesses du cadre institutionnel et organisationnel. Il permet aussi de renforcer les capacités des ressources humaines pour un meilleur suivi des activités développées en faveur des jeunes dans le cadre du Projet BoCEJ.

Dans cette dynamique, le département s’engage dans l’organisation d’une série de formations ciblées, visant pour une première étape la formation de formateurs.

  1. OBJECTIFS

Objectif général :

Mettre à la disposition du Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes un pool de formateurs capables de dispenser des formations suivant les besoins ressentis sur le terrain, dans les services centraux, déconcentrés et décentralisés du Ministère.

Objectifs spécifiques :

  • Former un pool de 40 formateurs choisis parmi les meilleurs cadres du ministère selon des critères stricts et rigoureux de compétences en techniques de conception, de mise en œuvre, de coordination et de suivi-évaluation des projets et programmes du département ;
  • Accompagner (coaching) et évaluer par le cabinet de formation ce pool de formateurs dans ses trois premières sessions de formation au bénéfice des services centraux, déconcentrés et décentralisés du Ministère.
  1. CONTENU DE LA FORMATION EN FAVEUR DU POOL DE FORMATEURS

La formation des formateurs se fera dans les blocs de thèmes ci-après :

Bloc-1 :

  • La gestion axée sur les résultats (Planification ; suivi et évaluation axés sur les résultats);
  • La Collecte, l’analyse et la diffusion de données statistiques sur les jeunes; ceci est en lien avec les missions du Bureau de Stratégie et de Développement.
  • La notion de contrôle et d’audit ;

Bloc-2 :

  • Le développement de l’esprit d’entreprise ;
  • La Gestion de projet ;
  • La vie associative et l’éducation à la citoyenneté;

Bloc-3(transversal) :

  • La notion de management ;
  • La rédaction administrative ;
  • La gestion des ressources humaines.
  • NTIC
  1. RESULTATS ATTENDUS
  • A la fin de la mission, le Ministère dispose d’un pool de 40 formateurs capables de démultiplier la formation aux niveaux central, déconcentré et décentralisé.
  • Une amélioration des performances des services et structures du ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes.
  1. BENEFICIAIRES

La formation concerne :

  • Bénéficiaires directs : 40 formateurs ;
  • Indirects: les cadres des Directions/Services, les chefs de division, les chefs de section, les chargés d’études et les leaders d’associations.
  1. CRITERES DE SELECTION DU CABINET DE FORMATION

Pour la réalisation de cette activité, un cabinet de formation sera recruté pour procéder à la formation du pool de formateurs dans les modules proposés. Les formations doivent être dispensées dans un esprit pratique et opérationnel et avoir une valeur ajoutée de type formation-action, exercice pratique, en vue de bien outiller les bénéficiaires.

Le cabinet à recruter doit satisfaire aux critères suivants :

  • être un organisme de formation agrée et ayant des preuves avérées ;
  • disposer d’une expérience d’au moins cinq (5) ans dans les divers domaines de formation ;
  • avoir réalisé des prestations similaires avec les attestations des clients.
  • disposer de personnel technique ayant une connaissance approfondie dans les modules de formation proposés et ayant uneexpérience en andragogie.
  1. APPROCHE PEDAGOGIQUE DU CABINET

L’approche retenue repose sur les étapes suivantes :

  • Conception et validation des supports de formation ;
  • Sessions de formation ;
  • Rapport et transmission des modules et guide du formateur
  1. LES LIVRABLES ATTENDUS DU CABINET

A l’issue de l’atelier de formation, le cabinet produira :

  • Le support de cours contenant les différents modules abordés pendant la formation ;
  • Les certificats aux participants à l’atelier de formation;
  • Une version électronique des différents supports de cours;
  • la fiche d’émargement des participants.
  1. DUREE ET LIEU DE LA PRESTATION

La durée de la prestation du cabinet sera de………….mois. Le lieu précis de la formation sera identifié en commun accord entre le Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes (MJEJ), le Secrétariat Exécutif (SE) du Projet BoCEJ et le cabinet de formation retenu.

Les consultants intéressés répondant au profil demandé, sont invités à manifester leur intérêt en faisant acte de candidature et en fournissant les informations prouvant qu’ils sont qualifiés pour exécuter les services décrits ci-dessus.

Un Consultant sera sélectionné en accord avec les procédures définies dans les Directives: Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale, édition janvier 2011, révisée en juillet 2014.

Les consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires au sujet des Termes de référence àl’adresses mentionnée ci-dessous du lundi au jeudi  de 9 heures à 16 heures  GMT et  vendredi de 9 heures à 13 heures GMT.

Les manifestations d’intérêt doivent être déposées à l’adresse ci-dessous au plus tard le 20 août  2018 à 13 H.

 Outre l’original, le nombre de copies demandé est de trois (3); la soumission de candidature par voie électronique sur respect des délais GMT susmentionnés est acceptée.

 Secrétariat Exécutif du Projet

« Booster les Compétences pour l’Employabilité des Jeunes en Guinée »,

Immeuble KATEX 4ème étage Appartement A8, Près du siège social de Cellcom-Guinée

Quartier Almamya, Commune de Kaloum,

Email : bocej.gn@gmail.com

Tél : (+224) 655 91 48 91

Conakry; République de Guinée.       

 

Le Gestionnaire de Projet

 

 Thierno Iliassa BALDE