Ministère de l’Energie : Avis à Manifestation d’Intérêt pour le recrutement d’un Spécialiste en Suivi-Evaluation de l’Unité de Gestion du Projet

 

 

Avis à Manifestation d’Intérêt

 Titre du Poste : Spécialiste en Suivi-Evaluation de l’Unité de Gestion du Projet.

  Lieu d’affectation : Conakry. 

  • Contexte :

Le Projet Urbain Eau de Guinée (PUEG) est une nouvelle opération marquant le réengagement de la Banque mondiale dans le secteur de l’eau et de l’assainissement en milieu urbain. L’objectif du projet est d’accroître l’accès à des services améliorés d’eau et d’assainissement dans la région métropolitaine de Conakry et d’améliorer la performance opérationnelle de la Société des Eaux de Guinée (SEG). Le projet est financé par un don de l’IDA au Gouvernement Guinéen à hauteur de 30 millions $ US.

L’importance des investissements à réaliser, la complexité des actions à mener et la diversité des structures bénéficiaires justifie la proposition de créer une Unité de Gestion en charge de la coordination des activités du Projet. Une partie des fonds de ce don de l’IDA sera utilisée pour financer le fonctionnement de cette unité de gestion du projet.

Le présent avis à manifestation d’intérêt a pour objet de préciser les tâches et responsabilités du Spécialiste en Suivi-Evaluation qui est à recruter au sein de l’Unité de Gestion du Projet.

  • OBJECTIF DE LA MISSION

Sous l’autorité du Coordonnateur du Projet, le responsable de suivi-évaluation est responsable de la préparation des Etudes de système de suivi-évaluation y compris la mise en œuvre des Plans de Gestion de suivi et l’évaluation des impacts de toutes les activités du projet dans le cadre de ses compétences. Il exécutera sa mission conformément aux dispositions en vigueur en République de Guinée et aux politiques et procédures de la Banque mondiale en matière de suivi-évaluation.

Ainsi, le Projet Urbain Eau de Guinée (PUEG) mettra un accent particulier sur l’harmonisation des approches en matière de l’amélioration de la performance opérationnelle de la Société des Eaux de Guinée (SEG), et aussi sur le transfert aux structures pérennes des fonctions qui leur incombe dans l’encadrement et le suivi/évaluation des activités de développement.

La responsabilité pour la mise en œuvre du système de suivi/évaluation sera assurée par le responsable de suivi

  • Fonctions du Responsable du Suivi – Evaluation :

Placé sous la responsabilité directe du Coordonnateur du projet, il ou elle est chargée de la mise en œuvre les procédures de suivi et d’évaluation des différentes activités financées par le PUEG. Ses tâches sont les suivantes :

  1. Appui à l’opérationnalisation de la base de données
  • S’assurer de la collecte des données de suivi (indicateurs) et veiller à l’intégration de ces données dans un logiciel de suivi et évaluation ;
  • S’assurer que la base de données du Programme est fonctionnelle et permet de satisfaire les besoins d’informations pertinentes et de pilotage ;
  • Assurer la collecte des données de base sur l’impact Environnemental, économique et social du Projet
  • Superviser les études liées au suivi/évaluation à réaliser sur le terrain (études d’impact, situation de référence etc.)
  • Centraliser, synthétiser et exploiter les rapports et informations en provenance des autres composantes et des structures locales du projet ;
  • Collaborer étroitement avec les structures pérennes dans le sens d’échanges d’informations en vue d’alimenter les différentes bases de données
  • En relation avec le gestionnaire de la base de données, réaliser les analyses et les statistiques de la base et proposer toute amélioration nécessaire.
  • Assurer le fonctionnement et l’entretien du système de suivi/évaluation, en général et le bon fonctionnement du logiciel de base de données du projet en particulier
  1. b. Renforcement de capacités et transfert de compétences aux structures pérennes et acteurs locaux.
  • Collaborer très étroitement avec les membres des autres composantes, à l’élaboration des programmations techniques et scientifiques, et à l’élaboration des termes de références des missions techniques ;
  • Apporter un appui technique à la cellule de suivi/évaluation aux composantes et former le personnel concerné par les activités de suivi/évaluation ;
  • Apporter son appui aux composantes du projet et former le personnel concerné par les activités de suivi/évaluation ;
  • Apporter un appui technique spécifique au Responsable du S&E de la composante 1 dans la mise en place de la base de données de la Direction Nationale de l’Habitat ;
  • Organiser des rencontres de concertation périodique avec les responsables Suivi/évaluation des composantes ;
  1. c. suivi des activités et recommandations des composantes et des agences d’exécution.
  • Assurer le suivi des recommandations des différentes unités d’opérations du projet ;
  • Veiller à la validation des méthodologies à utiliser par les prestataires en matière d’évaluation ou de réalisation des études techniques ;
  • Appui à la mise en œuvre du dispositif de suivi-évaluation
  • Coordonner et superviser les différentes études à réaliser sur le terrain (situation de référence, études d’impact) ;
  • S’assurer de la mise en œuvre de manuel de procédures de suivi et d’évaluation ;
  • Apporter un appui technique et assurer la mise en place et la fonctionnalité d’un système de Suivi/évaluation participatif en collaboration avec le responsable S&E de la composante 1 ;
  • Elaborer un manuel de procédures du Suivi-Evaluation participatif à l’usage des bénéficiaires ;
  • Elaboration des programmes et diffusion des rapports techniques
  • Appuyer les composantes dans l’élaboration du programme d’activité annuelle et leurs consolidations.
  • Réaliser et diffuser des tableaux de bord mensuels et des rapports d’activités trimestriels semestriels et annuels et s’assurer de la fiabilité des données qu’ils contiennent ;
  • Exploiter les rapports d’activités périodiques, mettre en exergue les problèmes que les données de suivi auront fait apparaître, et faire des recommandations pour la correction des anomalies éventuelles ;

IV-             Qualifications.

  • Etre titulaire au moins d’un diplôme d’études supérieures (bac+ 5) en statistiques, agroéconomie, socio économie, gestion, ou discipline connexe. Il devra avoir :
  • Une expérience professionnelle d’un minimum de 10 ans dans les domaines de la formation et les procédures des partenaires aux développements notamment la Banque Mondiale, la BAD ; etc…
  • Disposer des compétences dans les travaux analogues, avoir au moins cinq ans d’expériences en matière d’application de système de suivi/évaluation ;
  • Une connaissance des logiciels de base, d’analyse et de logiciels usuels (MS Project, Excel et Accès);
  • Une compétence reconnue en matière de relations humaines, de communication et une forte capacité de travail en équipe et sous pression ;
  • Avoir les compétences suffisantes en matière de renforcement des capacités pour assurer la formation du personnel concerné par les activités de suivi/évaluation.
  • METHODE DE SELECTION :
  • Le candidat à ce poste sera sélectionné suivant la méthode de sélection de Consultants Individuels en accord avec les Procédures définies à la Section V des Directives Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale version janvier 2011, révisée en juillet 2014.
  • Les conditions d’emploi feront l’objet d’un contrat à négocier avec l’administration en charge du projet. Il reste entendu que le recrutement d’un candidat fonctionnaire doit satisfaire aux dispositions ci-après de la clause 1.13 (d) des Directives, Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale version janvier 2011, révisée en juillet 2014 : « les représentants du gouvernement et les fonctionnaires peuvent être engagés pour des marchés portant sur des services de conseil, à titre individuel ou en tant que membres de l’équipe d’un bureau de consultants, uniquement (i) s’ils sont en congé sans solde ; (ii) s’ils ne sont pas engagés par l’organisme pour lequel ils travaillaient immédiatement avant leur départ en congé et (iii) si leur emploi ne donne pas lieu à un conflit d’intérêts (voir paragraphe 1.9 des Directives) ».
  • DUREE DE LA MISSION :
  • Le contrat aura une durée initiale d’un (1) an renouvelable par reconduction sous réserve de l’évaluation annuelle satisfaisante de ses performances et ce jusqu’à la fin du projet. La première année du contrat comporte une période probatoire de six (6) mois.
  • DOSSIER A FOURNIR :

Le dossier de candidature devra comporter les pièces ci-après :

  • Une lettre manuscrite de candidature ;
  • Un Curriculum vitae détaillé, récent et certifié sincère par le candidat ;
  • Une photo d’identité ;
  • Une copie du ou des diplômes, des contrats et attestations ou tout autre document attestant les qualifications et expériences acquises par le candidat ;
  • Les références des emplois antérieurs et les coordonnées des anciens employeurs.

NB : les copies des diplômes ou attestations doivent être certifiées conformes aux originales.

Des vérifications pourraient être faites sur les dossiers fournis, un entretien (ou interview) pourrait être organisé, au besoin, pour les candidats présélectionnés sur la base de l’examen et évaluation de leurs dossiers.

Les candidatures sont à adresser sous pli fermé au Secrétariat Central du Responsable de la Passation des Marchés du Ministère de l’Energie et de l’Hydraulique sis au quartier Almamya-Commune de Kaloum- Conakry-République de Guinée, Tél 622.21.80.06, E-mail boubamie074@gmail.com , avant le Lundi 05 Novembre 2018 à 10h 30mn.

Préciser sur l’enveloppe la mention suivante : « RECRUTEMENT DU SPECIALISTE EN SUIVI-EVALUATION DE l’UGP ».

                                                                Fait à Conakry, le 05/10/2018

                                                   Le coordonnateur du Projet Urbain Eau de Guinée                               

 

                                                                          Souleymane Dokore BAH