Avis d’Appel d’Offre pour la Sélection d’une consultante Spécialiste en Violence Basée sur le Genre (VBG) du PMCR

Clients : Le Ministère de l’Agriculture représenté par le Projet de Mobilité et de Connectivité Rurales (PMCR)

Titre : « Sélection d’une consultante Spécialiste en Violence Basée sur le Genre (VBG) du PMCR ».

  1. Le Gouvernement de la République de Guinée a obtenu un Crédit de l’Association Internationale pour le Développement (IDA) pour couvrir le coût du Projet de Mobilité et de Connectivite Rurale et à l’intention d’utiliser une partie de ce Crédit pour effectuer des paiements au titre du contrat de recrutement d’une Spécialiste en violence basée sur le genre (VBG) du PMCR
  2. OBJECTIF DE LA MISSION :
  3. Sous l’autorité du Coordonnateur(-trice) du projet, le/la spécialiste en VBG veillera à la prise en compte des questions relatives aux risques de VBG dans la mise en œuvre de toutes les activités du PMCR.

Les tâches spécifiques du Spécialiste en VBG au sein de l’UCP se résument comme suit :

  • Aider le projet à identifier les risques de VBG liés à la mise en œuvre du projet et à élaborer les stratégies d’atténuation des risques à travers l’intégration des risques et des mesures d’atténuation y afférentes dans les instruments cadres de sauvegardes environnementale et sociale pour le projet tels que le Plan d’engagement environnemental et social (PEES), le Cadre de gestion environnementale et sociale (CGES), le Plan de gestion environnementale et sociale (PGES, et le Plan d’action de Plan d’Action de Réinstallation (PAR) ;
  • Veiller à ce que l’évaluation des risques de VBG soit intégrée dans l’évaluation sociale faisant partie du CGES qui sera réalisée pendant la phase préparatoire du projet et soit aussi actualisée tout au long de la mise en œuvre du projet et dans le développement ou l’adaptation du Plan d’Action VBG ;
  • Contribuer au suivi et à la validation des éléments VBG des documents de sauvegardes environnementale et sociale préparés dans le cadre du projet, tels que cités ci-haut ;
  • Contribuer à l’intégration des clauses spécifiques aux VBG, dans les Dossiers d’Appels d’Offres (DAO) et/ou les Dossiers de Demande de Cotation (DC), ainsi que dans les contrats des prestataires (entreprises, missions de contrôle, etc.) et dans les termes de référence ainsi que dans les codes de conduite des missions de contrôle de travaux ;
  • Contribuer à l’évaluation des dossiers de cotation des prestataires afin de veiller à ce que l’efficacité du plan d’atténuation des risques de VBG du contractant soit prise en compte ;
  • Superviser l’ensemble des prestations des consultants qui peuvent être recrutés pour appuyer la mise en œuvre des activités de prévention et réponse aux VBG, à l’attention des communautés affectées par le projet et du personnel du PMCR et des divers chantiers des travaux ouverts dans les zones d’intervention du projet ;
  • Assurer la mise en œuvre et le suivi des mesures d’atténuation des risques de VBG qui seront agréées par le PMCR dans le Plan d’Action VBG du projet, qui peuvent comprendre l’élaboration et la validation des cartographies des services de qualité, les consultations communautaires, les formations des parties prenantes, les campagnes de sensibilisation, et le suivi de proximité des ouvriers, du personnel du projet, etc. ;
  • Tenir à jour et communiquer de manière périodique un outil de suivi (e.g., tableau) résumant les informations relatives aux contrats des prestataires ou consultants relatifs aux VBG ; les codes de bonne conduite mis en vigueur ; les dates de formation des ouvriers des entreprises et aussi du personnel du projet ;
  • Documenter les bonnes pratiques ou histoires de succès vécues suite à la mise en œuvre des mesures d’atténuation des risques de VBG ;
  • Développer et mettre en place un plan de formation sur les VBG tout au long du projet, qui comprendra, parmi d’autres, les ouvriers, le personnel du projet, ainsi que les acteurs communautaires, et qui abordera les risques de VBG, la réponse appropriée et éthique aux cas de VBG, et la mise en œuvre du code de bonne conduite et du MGP ;
  • Assurer la coordination et la mise en œuvre du MGP en ce qui concerne les questions liées aux VBG dans le cadre du projet, tout en assurant une approche « centrée sur le/la survivant(e) » dans le projet pour faire en sorte que les personnes ayant vécu un incident de VBG reçoivent une assistance médicale, psychosociale et juridique conforme aux besoins de chacun(e), sous réserve du consentement de le/la victime et, tout en respectant son droit à la confidentialité et sécurité (ceci comprendra un suivi régulier sur le terrain pour vérifier le bon fonctionnement du MGP, les pistes d’entrée appropriées, et la qualité des services dans le circuit de référencement) ;
  • Appuyer le suivi des indicateurs relatifs au fonctionnement du MGP, notamment concernant le rapportage et le suivi des plaintes de VBG liées au projet (ceci doit être fait tout en respectant le protocole de réponse aux cas de VBG et les principes directeurs de gestion des cas de VBG) ;
  • Mettre en place le plan de suivi et évaluation des activités relatives à la prévention et la gestion des cas de VBG, en coordination et avec l’appui du spécialiste en suivi et évaluation de l’UCP, assorti des indicateurs de résultats et leurs valeurs cibles ; ce plan permettra au /à la spécialiste en VBG de récolter systématiquement et de façon conforme aux principes directeurs et aux bonnes pratiques, les retours de la communauté sur le fonctionnement du MGP (y compris le code de bonne conduite du projet) et les autres services d’assistance aux survivant(e)s ;
  • Analyser les activités du projet pour apprécier l’adéquation avec les exigences nationales et celles de la Banque mondiale en matière de prévention et gestion des cas de VBG ;
  • Analyser et expliquer les écarts entre les réalisations et les prévisions et formuler toute recommandation appropriée pour améliorer les performances en matière de prévention et gestion des cas de VBG ;
  • Proposer des ajustements au programme d’activités de prévention et gestion des cas de VBG et les mesures appropriées pour assurer leur bonne exécution ;
  • Collaborer avec les autres experts de l’UCP, notamment les deux Spécialistes en mesures de sauvegarde environnementale et sociale, dans le cadre de leurs activités ;
  • Participer aux réunions périodiques de coordination du projet et, si nécessaire sur les chantiers, afin de récolter les retours des entreprises et des prestataires sur la mise en œuvre du MGP, pour pouvoir adapter le mécanisme en se servant des leçons apprises ;
  • Rédiger les rapports périodiques (mensuels, trimestriels et annuels) contenant l’évolution de la mise en œuvre des mesures d’atténuation des risques de VBG du projet et des prestations des entreprises et des consultants d’appui ;
  • Contribuer à la préparation des plans d’action annuels, ainsi qu’à la rédaction des rapports périodiques du projet (mensuels, trimestriels et annuels) et veiller à la prise en compte adéquate des aspects VBG dans lesdits rapports ; et

Informer et faire participer, le cas échéant, les structures gouvernementales au niveau des zones d’intervention sur les activités et mesures d’atténuation des risques de VBG menées dans le cadre du PMCR.

  1. Le PMCR invite les candidats admissibles à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Les Consultant intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des services.
  2. Pour mener à bien cette activité, le consultant devra répondre aux qualifications et expériences suivantes :
  3. Avoir au moins un Diplôme de Bac+5 ou équivalent, en sciences sociales, en droit, en gestion des projets, ou toute autre discipline similaire ;
  4. Disposer d’au moins huit ans d’expérience professionnelle globale dans le domaine du relèvement social, de la défense de droit des personnes vulnérables, de la communication pour le changement ou de la promotion féminine et de l’Enfance ;
  5. Disposer d’au moins cinq (5) années d’expérience spécifique en tant que Spécialiste dans la gestion, la coordination, et la mise en œuvre des stratégies de lutte contre les VBG et d’intégration du genre. Cela sous-entend :
    • Avoir d’expérience dans la supervision des activités de prévention et lutte contre les VBG ;
    • Avoir une excellente connaissance des principes directeurs et éthiques qui gouvernent le travail avec les survivant(e)s de VBG et des bonnes pratiques dans la mise en œuvre des activités de prévention et lutte contre les VBG ;
    • Disposer d’une bonne expérience des méthodes de collecte et d’analyse des données sur les VBG ;
    • Avoir des capacités dans l’analyse situationnelle des problématiques liées aux VBG ;
    • Avoir une expérience dans la conduite des campagnes de sensibilisation sur les droits des femmes, l’égalité de sexe, les VBG, et/ou la santé de la reproduction, serait un atout ;
    • Avoir une bonne expérience en tant que formateur (trice) dans le domaine de l’intégration du genre dans les politiques et programmes de développement serait un atout.
  6. Avoir de bonnes connaissances des politiques de sauvegarde environnementale et sociale de la Banque mondiale ;
  7. Avoir une bonne connaissance de la législation nationale de la Guinée en matière de VBG ;
  8. Avoir un certificat de Formation des formatrices et formateurs dans le domaine du genre serait un atout ; ou avoir suivi plusieurs formations certifiantes dans les domaines du genre, de la promotion de la femme ou de la protection de personnes vulnérables, seront considéré comme un atout majeur ;
  9. Avoir une excellente maîtrise du français et une bonne capacité de rédaction des rapports ; et
  10. Avoir une bonne maîtrise des outils informatiques (traitement de textes, tableurs, Internet et Intranet, etc.).
  • Un consultant sera sélectionné suivant le règlement des passations des marches définies pour les Emprunteurs de la Banque mondiale édition Juillet 2017, révisée en novembre 2017 et aout 2017 pour le recrutement du consultant individuel.
  1. Les consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires au sujet des termes de référence à l’adresse email fatimkaba@gmail.com du lundi au vendredi de 9 heures à 16 heures GMT
  2. Le dossier de candidature doit comprendre les éléments suivants :
  • Un Curriculum vitae détaillé, daté et signé avec adresse électronique ;
  • Les références des activités similaires exécutées pour le compte d’un projet de développement ou une ONG ;
  • Les copies certifiées conformes des diplômes et attestations de bonne exécution ou de service fait.

Le dossier de candidature doit être présenté en français et doit porter la mention : N°06/SC/PMCR/2020 « Recrutement d’une Consultante Spécialiste en violence basée sur genre (VBG) du PMCR » et adressé à Monsieur le Coordonnateur du PMCR, à déposer au plus tard le 10/02/2020 à 15 h 30 mn à l’adresse ci-dessous :

Projet de Développement Agricole Intégré de Guinée (PDAIG) Coléah Lansébounyi, Immeuble du Ministère de l’Agriculture, 2ème étage, derrière l’ex Libraport. Commune de Matam BP 6118.  Tél : 625 65 68 79 – 

Fait à Conakry, le 24 janvier 2020