SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET N°05/SQC/PMCR/2019 pour la « Sélection d’une Organisation Non Gouvernementale (ONG) spécialisée pour fournir des services multisectoriels de prévention et de réponse à la Violence Basée sur le Genre (VBG) et les risques de violence liée au sexe, à l’exploitation et aux abus sexuels (SEA) dans les préfectures de Dalaba, Pita et Dubreka (52,4 Km de routes prioritaires du projet) »

 

 

RÉPUBLIQUE DE GUINÉE
Travail-Justice-Solidarité

Ministère de l’Agriculture
projet de mobilité et de connectivite Rurale (PMCR)

SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET

N°05/SQC/PMCR/2019

Date début de consultation : Lundi 13 janvier 2020    Date limite : Lundi 27 janvier 2020

Clients : Le Ministère de l’Agriculture représenté par le Projet de Mobilité et de Connectivité Rurales (PMCR)

Titre : « Sélection d’une Organisation Non Gouvernementale (ONG) spécialisée pour fournir des services multisectoriels de prévention et de réponse à la Violence Basée sur le Genre (VBG) et les risques de violence liée au sexe, à l’exploitation et aux abus sexuels (SEA) dans les préfectures de Dalaba, Pita et Dubreka (52,4 Km de routes prioritaires du projet) ».

  1. Le Gouvernement de la République de Guinée a obtenu un Don de l’Association Internationale pour le Développement (IDA) pour couvrir le coût du Projet de Mobilité et de Connectivite Rurale et à l’intention d’utiliser une partie de ce Don pour effectuer des paiements au titre du contrat.
  2. OBJECTIF DE LA MISSION :

L’objectif général de la mission consiste à appuyer le projet PMCR dans la prévention, atténuation des risques et réponse aux VBG liées à sa mise en œuvre et dans le soutien holistique aux survivant(e)s dans les zones d’intervention du projet.

Les objectifs spécifiques de la mission sont :

  • D’identifier de façon régulière et á travers des consultations et approches participatifs, les risques de VBG dans la zone d’intervention du Projet, tant au niveau de contexte, qu’en particulier les risques susceptibles d’être exacerbés et potentiellement prévenus par la mise en œuvre du projet, et de proposer des mesures de prévention et d’atténuation efficaces et éthiques pour la mise en place par les différentes parties prenantes au projet ;
  • De concevoir et mettre en œuvre des campagnes de sensibilisation et prévention de ces risques aussi bien au niveau des communautés concernées qu’auprès des ouvriers et toute autre personne embauchée par le projet. Ces campagnes devront comprendre, parmi autres, la sensibilisation et formation régulière des travailleurs et des communautés touchées par le projet sur les VBG, l’EAS et le HS, leurs causes et conséquences, le cadre légal en Guinée, les services de réponse disponibles aux survivant(e)s, les standards de conduite du projet et les sanctions prévues en cas de violation, le mécanisme de gestion de plaintes/réclamations, les façons de le saisir et ses objectifs, etc.
  • D’assurer l’accès des survivant(e)s aux soins holistiques, y compris au moins la prise en charge psychosociale, médicale et juridique/judiciaire, par le biais d’un protocole de réponses axé sur la survivante pour le référencement de toutes survivantes aux structures compétentes et offrants une qualité des services cohérentes avec les standards minimums nationales et internationales ;
  • D’appuyer l’Unité Environnementale et Sociale au sein de l’Unité de Coordination du Projet dans la mise en place du mécanisme de gestion des plaintes/réclamations (MGP/R) et en particulier la saisie, la gestion et le rapportage des plaintes/ réclamations liées aux VBG lors de la mise en œuvre du projet de route, conformément au manuel du MGP/R qui sera développé et mis en place pour assurer une gestion éthique et confidentielle des plaintes/ réclamations de VBG. Sur le MGP/R, il est recommandé d’utiliser autant que possible un système local existant, y compris le Comité local de Gestion des Réclamations (CGR)_mis en place dans chaque commune. Par conséquent, l’ONG est également censée travailler avec d’autres parties prenantes, si nécessaire, tout en s’assurant d’un module qui priorisés la confidentialité et la rapidité de la réponse.

En plus des objectifs ci-dessus, la mission vise par ailleurs :

  1. A appuyer l’entreprise à sensibiliser et prévenir les risques de VIH/SIDA auprès du personnel présent sur les chantiers et des communautés locales ;
  2. A promouvoir l’emploi des femmes et un environnement de travail plus accueillant aux femmes dans le secteur des travaux routiers en sensibilisant les femmes, les membres des communautés affectées par le projet, et le personnel de l’entreprise à adhérer à cette vision.
  3. Le PMCR invite les candidats admissibles à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Les Consultant intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des services.
  4. Pour mener à bien cette activité, le consultant devra répondre aux qualifications et expériences suivantes :
  5. Être une organisation légalement reconnue en Guinée, c’est-à-dire avoir les documents juridiques (agréments et statuts) en cours de validité ;
  6. Être une ONG spécialisée dans le domaine de lutte contre la VBG
  7. Disposer d’une expérience avérée d’au moins cinq (5) ans dans la mise en œuvre de projets de lutte contre la VBG et en particulier dans les domaines suivants : (a) Mobilisation communautaire et promotion du changement des comportements ; (b) Formation et promotion du changement des comportement ; (c) Aménagement des espaces sûrs pour les femmes et les filles ; (d) Gestion des cas, soutien psychosocial et psychologique ; (e) Référencement médical et mise en place des conventions de collaboration avec les formations sanitaires compétentes, et (f) Assistance juridique ;
  8. Avoir une expérience dans la collecte de données éthique sur la prise en charge des survivant(e)s de VBG ;
  9. Expérience dans le renforcement des systèmes locaux de redevabilité, y compris la formation et sensibilisation sur la prévention de l’exploitation et abus sexuel et du harcèlement
  10. Disposer d’une expérience avérée en matière de prévention du VIH/SIDA serait un atout ;
  11. Disposer d’un personnel qualifié (ci-dessous listé), compétent et expérimenté afin de couvrir l’ensemble des prestations définies dans les présents termes de référence :
    • Un Chargée du projet : Le/la spécialiste en VBG est le responsable du projet. A cet effet, il/elle veillera à la prise en compte des questions relatives aux risques de VBG dans la mise en œuvre de toutes les activités de l’ONG dans les préfectures de Dalaba, Pita et Dubreka (52,4 Km de routes prioritaires du projet) à travers la coordination des différentes expertises dans le cadre de cette mission.
  1. Une ONG sera sélectionnée pour les préfectures de Dalaba, Pita et Dubreka (52,4 Km de routes prioritaires du projet) en accord avec le règlement des passations des marches définies pour les Emprunteurs de la Banque mondiale édition Juillet 2017, révisée en novembre 2017 et aout 2017.
  2. Être capable de se déployer tout le long des axes routiers du projet. Avoir une présence préalable dans les zones de mise en œuvre du projet sera considéré comme un atout.
  3. Avoir un code de bonne conduite et une claire politique interne visant la prévention et la réponse du harcèlement, de l’exploitation et de l’abus sexuel, y compris un plan régulier de formation du personnel conforme aux standards minimums du projet ;
  4. Tenir une comptabilité et avoir réalisé les deux dernières années au moins un audit financier par des cabinets d’audit reconnus et réputés
  5. Faire preuve d’un bilan positif de mise en œuvre des projets financés par les bailleurs de fonds internationaux (attestation de bonne exécution).
  • Un consultant sera sélectionné suivant la méthode de Sélection Basée sur la Qualification (SQC) du consultant, conformément au règlement de passation des marchés pour la sélection et l’emploi de consultants par les emprunteurs de la Banque Mondiale, édition Juillet 2017, révisée en novembre 2017 et aout 2018.
  1. Les consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires au sujet des termes de référence à l’adresse email fatimkaba@gmail.com du lundi au vendredi de 9 heures à 16 heures GMT.
  2. Le dossier de candidature doit comprendre les éléments suivants :
  • Profil ONG : confère les critères de sélection (TDR de la mission).
  • Personnel clé :
    • Un Curriculum vitae détaillé, daté et signé avec adresse électronique ;
    • Les références des activités similaires exécutées pour le compte d’un projet de développement, d’une institution ou une ONG ;
    • Les copies certifiées conformes des diplômes et attestations de bonne exécution ou de service fait.

Le dossier de candidature doit être présenté en français et doit porter la mention : N°05/SC/PMCR/2019 « Recrutement d’un Organisation Non Gouvernementale (ONG) spécialisée pour fournir des services multisectoriels de prévention et de réponse à la Violence Basée sur le Genre (VBG) et les risques de violence liée au sexe, à l’exploitation et aux abus sexuels (SEA) dans les prefectures de Dalaba, Pita et Dubreka (52,4 Km de routes prioritaires du projetOZA)» et adressé à Monsieur le Secrétaire General du Ministère de l’Agriculture, à déposer au plus tard le 27 janvier 2020 à 15 h 30 mn à l’adresse ci-dessous

Bureau de Stratégie et Développement (BSD), Ministère de l’Agriculture, Almamya Kaloum BP : 576 Tél : 625 65 68 79 / 622 44 41 62 

Fait à Conakry, le 10 janvier 2020

Le Secrétaire General du Ministère de l’Agriculture