Comment savoir si l’on a besoin d’un conseiller matrimonial

SUITE et fin
Gérer les crises et les conflits

1. Trouvez un conseiller matrimonial si la séparation semble imminente. Lorsque l’un de vous commence à évoquer une séparation ou un divorce, il est temps de vous confronter sérieusement à votre relation. Si vous voulez tous les deux que cela fonctionne, voyez un conseiller le plus tôt possible.
  • Ce conseil s’applique également si les disputes augmentent au point que l’un de vous quitte la maison, créant ainsi une séparation imprévue sur le court terme. Ce schéma est potentiellement dangereux et il ne résout rien : le problème à propos duquel vous vous disputiez demeurera non résolu et il continuera à grossir.
2. Voyez un conseiller si l’un de vous ou les deux a été infidèle. L’infidélité ne mène pas nécessairement au divorce, mais cela peut prendre beaucoup de temps et de travail pour passer au-delà d’un tel accroc dans la confiance.
  • L’infidélité peut être émotionnelle autant que physique. Lorsque les couples se sentent distants, ils peuvent devenir vulnérables à une « aventure émotionnelle » en développant des sentiments et en se rapprochant d’une autre personne, même si la relation ne va pas jusqu’à l’activité sexuelle. Les aventures émotionnelles sont des signes d’alerte qu’il y a quelque chose à travailler dans votre mariage.
3. Faites-vous aider si l’un de vous a affaire à des problèmes psychologiques. Si l’un de vous doit faire face à une dépression majeure, de l’anxiété ou tout autre problème de santé mentale, votre relation risque d’en souffrir. En plus du conseil individuel pour ce problème de santé mentale, vous devriez consulter un conseiller matrimonial à deux.
4. N’hésitez pas à chercher de l’aide après une expérience traumatisante. Les personnes ayant été victimes d’un traumatisme ont parfois l’impression que leur mariage en souffre. Si l’un de vous a été affecté par un évènement attristant ou stressant, vous envisagerez peut-être d’aller consulter un conseiller matrimonial qui vous aidera à réparer les éventuelles conséquences sur votre union. Envisagez de voir un conseiller matrimonial si par exemple, votre relation a été affectée par :
  • la mort d’un parent, d’un enfant ou d’un autre parent proche,
  • une maladie très grave,
  • un viol, une agression ou toute autre expérience violente.
5. Cherchez un conseiller matrimonial si vous et votre partenaire avez du mal à vous organiser à propos de votre parentalité. Démarrer une famille demande des ajustements majeurs qui peuvent mettre en péril votre relation. Un conseiller matrimonial peut être utile si :
  • vous n’êtes pas d’accord sur le fait d’avoir des enfants (ou d’autres enfants),
  • vous n’êtes pas d’accord sur la manière d’élever vos enfants,
  • vous vous disputez beaucoup à propos de la discipline,
  • vous avez l’impression que vous restez « pour les enfants ».

Surmonter les difficultés de communication

1. Cherchez de l’aide s’il vous semble que vous vous disputez très régulièrement. Si vous avez l’impression que chaque conversation se termine en dispute, cherchez un conseiller matrimonial, surtout si celles-ci se déroulent sur un ton de plus en plus négatif ou acide.
  • Dans les mariages équilibrés, les disputes ne se transforment généralement pas en un échange de critiques blessantes ou d’insultes. Il devrait rester un sens du respect et une affection qui empêche le conflit de devenir trop blessant ou méchant. Si cela ne semble pas être le cas pour vous et pour votre partenaire, c’est vraiment une bonne idée d’aller consulter un conseiller.
2. Consultez un conseiller si les sujets de dispute sont répétitifs. Si un sujet de discussion avec votre partenaire est complètement bloqué, cela signifie probablement que les questions concernées vont rester non résolues. Vous avez probablement besoin de l’aide d’un professionnel pour vous aider à communiquer et à résoudre les problèmes sous-jacents.
3. Prenez au sérieux une éventuelle communication négative. Dans les relations saines, la plupart de vos communications devraient être positives ou affectueuses (ou, au moins, en dernier ressort, neutres). Si, au lieu de cela, vous et votre partenaire vous insultez réciproquement, vous plaignez l’un de l’autre, ou négligez les besoins de l’autre, c’est de la communication négative et c’est un signe d’un sérieux problème dans la relation.
4. Cherchez un conseiller matrimonial si vous n’arrivez pas à vous soutenir l’un l’autre. Vous et votre partenaire devriez vous soutenir mutuellement et vous encourager à poursuivre vos buts respectifs et ainsi devenir de meilleures personnes. Si l’un de vous ou vous deux se sent négligé ou rabaissé, c’est qu’il y a peut-être un échec dans la communication. Un conseiller matrimonial peut vous aider à exprimer clairement vos besoins et vous supporter l’un l’autre plus efficacement.
5. Cherchez de l’aide si vous avez l’air de ne pas vous entendre très bien l’un et l’autre. Quand les couples ont des différends ou des questions interdites, cela peut être dur d’aller malgré tout à la rencontre de l’autre et de sentir vos sentiments réciproques compris. Un conseiller matrimonial peut vous aider sur de nombreux problèmes de communication, comme :
  • des systèmes de valeur différents,
  • des croyances religieuses différentes,
  • des méthodes d’éducation différentes,
  • des centres d’intérêt différents,
  • des conceptions différentes de la vie en couple.
6. Abordez les conflits financiers. Les conseillers matrimoniaux peuvent également aider à gérer des disputes à propos de l’argent, qui sous-tendent souvent les problèmes de communication. Si vous et votre partenaire ne communiquez pas correctement à propos de la manière de dépenser de l’argent, de ce que doit être votre budget ou que vous devriez mieux gérer vos finances, un conseiller matrimonial peut être une bonne aide.