Recrutement d’un Coordonnateur Technique de la composante 1 « Fonds Compétitif pour les Compétences et l’Employabilité (FCCE).

N° Don IDA H-985-GN         Date début : 22/07/2019;   Date Limite : 05/08/2019

Client: Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes (MJEJ).

Type: Sollicitation de manifestations d’intérêt

Titre: Recrutement d’un Coordonnateur Technique de la composante 1 « Fonds Compétitif pour les Compétences et l’Employabilité (FCCE).

Le Gouvernement de la République de Guinée a obtenu un Don de la Banque Mondiale à travers l’IDA pour financer le  Projet « Booster les Compétences pour l’Employabilité des Jeunes » placé sous la tutelle du Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes.

Le Gouvernement a décidé d’utiliser une partie des fonds  pour le recrutement d’un Coordonnateur Technique de la composante 1 «Fonds Compétitif pour les Compétences et l’Employabilité (FCCE).

  1. Contexte 

Le Gouvernement de la République de Guinée  a obtenu de la Banque mondiale, un don de près de 20 millions de Dollars US pour le financement du Projet « Booster les compétences et l’employabilité des jeunes en Guinée» dont l’objectif majeur est l’amélioration de l’employabilité des diplômés des institutions d’enseignement supérieur, technique et professionnel et le renforcement de la gouvernance dans les institutions de formation .

Le projet comprend trois composantes :

  1. La première composante est consacrée au fonds compétitif afin de soutenir les programmes de formation professionnalisante adossés à des standards de certification internationale dispensés dans le cadre de partenariats public-privé avec le milieu socioprofessionnel ;
  2. La deuxième composante est axée sur l’éducation vers l’emploi, E2E pour offrir aux diplômés sans emploi des formations reconnues par le milieu socioprofessionnel et/ou vers des stages ou des opportunités d’emploi ou d’auto-emploi.
  3. La troisième composante est relative à l’appui institutionnel et à la mise en place d’un organe régulateur pour favoriser la prise en charge des problèmes institutionnels que connaissent les Ministères concernés par le projet.

Le projet est mis en œuvre par le  Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune (MJEJ) en collaboration avec le Ministère de l’Enseignement Technique, Formation Professionnelle, Emploi et Travail (METFPET) et le Ministère d’Etat chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS).

Le Fonds Compétitif pour les Compétences et l’employabilité est une innovation majeure du projet ; il s’agit d’un mode nouveau de financement de projets de formation basé sur la compétition, en réponse à des appels à propositions successifs. Les institutions de formation, en partenariat avec le milieu socio-professionnel seront invités à soumettre des projets d’innovation et d’employabilité qui devraient se focaliser sur :

  • L’adaptation des programmes vers l’acquisition du savoir-faire,
  • Le renforcement des compétences des formateurs,
  • L’assistance technique nationale et internationale dans le cadre de la formation,
  • L’acquisition d’équipements et matériels nécessaires aux laboratoires et ateliers ;
  • La certification internationale des compétences des formateurs et des diplômés, etc.

La gestion du projet devra obéir à des règles de transparence et de rigueur qui constituent la principale garantie de l’adhésion de toutes les parties prenantes et de la pérennité du fonds. Le Fonds Compétitif dispose d’une organisation structurelle qui lui est propre comprenant : un Conseil du Fonds Compétitif (CFC) et un Secrétariat Technique (ST) constitué d’un Coordonnateur du Fonds et de cinq (05) Chargés de Projets. Les membres de cette organisation structurelle seront recrutés sur une base compétitive. Un manuel de  procédures opérationnelles du Fonds a été élaboré pour servir de guide pour sa mise en œuvre. Le Fonds est principalement financé par l’IDA, avec une contribution de l’Etat qui devrait intervenir à partir de la 2eme année de la mise en œuvre du projet et une forte participation du secteur privé.

Le FCCE est composée de dons subsidiaires repartis en 25 sous-projets.

  1. ROLE ET RESPONSABILITES

Sous la responsabilité du Gestionnaire du Projet, le Coordonnateur du fonds compétitif sera chargé d’assurer la coordination de l’ensemble des activités de mise en œuvre dudit fonds.

A cet effet, il sera particulièrement chargé :

  • d’appuyer le Secrétariat Technique dans la planification et la validation par le Conseil du Fonds Compétitif du plan de mise en œuvre et de veiller à son exécution ;
  • d’aider à l’organisation, l’animation et l’encadrement du travail des membres du Secrétariat Technique ;
  • d’aider le SE et le MJEJ à anticiper les difficultés éventuelles d’exécution du programme et à identifier les ajustements si nécessaire ;

Le Coordonnateur devra essentiellement :

  • apporter son appui au Secrétariat Technique dans la mise en œuvre des activités du FCCE ;
  • appuyer les Institutions Récipiendaires (IR) à la qualification des projets lauréats particulièrement dans l’orientation sur les l’élaboration ou la revue des curricula de formation et le mécanisme d’insertion des jeunes issus de ce processus dans le monde socio-professionnel ;
  • apporter son appui technique aux institutions bénéficiaires dans la mise en œuvre de leurs sous-projets ;
  • veiller à faire respecter les procédures de mise en œuvre conformément aux dispositions du guide du FCCE;
  • coordonner l’élaboration des rapports périodiques par les IR et leur consolidation pour la composante FCCE ;
  • faire l’analyse des indicateurs de progression du programme auniveau de la composante ;
  • informer le Gestionnaire du Projet de l’exécution des sous-projets ;
  • conseiller le Gestionnaire du Projet sur les activités du FCCE pour l’atteinte des objectifs ;
  • exécuter toute autre tâche relevant de sa compétence à la demande de sa hiérarchie.

Sur le plan opérationnel, le Coordonnateur assurera la coordination de tous les aspects relatifs aux appels à propositions, aux attributions de financements et à leur administration. Il s’agit notamment de :

  • apporter son assistance dans le déroulement des appels à propositions à toutes les étapes de la procédure ;
  • participer à l’organisation des sessions de formation au profit de toutes les parties prenantes au projet : les référents chargés de former à la préparation des propositions, les porteurs de propositions de projets, le panel d’évaluateurs et les membres du Comité de pilotage du fonds ;
  • aider à la pérennisation du Fonds et
  • appuyer la gestion du processus de sélection et en veillant, en particulier à :
  • vérifier l’éligibilité des propositions de projets et la conformité des dossiers avec les termes de références;
  • appuyer les travaux des évaluateurs y compris les visites sur le site, si nécessaire;
  • préparer un rapport synthétique pour le CFC montrant le classement des propositions ;
  • appuyer l’exécution du processus de l’évaluation annuelle de la mise en œuvre des projets récipiendaires d’allocations notamment dans : la convocation des panels d’experts, la vérification de la documentation ad hoc, la consolidation des rapports d’évaluation et leur transmission au Comité de Pilotage pour validation en vue des décaissements des tranches successives, le suivi spécifique pour les  projets qui n’ont pas eu le déblocage de la tranche objet de l’évaluation , le suivi du processus de décaissement des tranches (complètes ou partielles) auprès des services compétents et veiller en particulier au respect des délais.

Le Coordonnateur participera activement dans sa mission à l’obtention des  livrables suivants :

  • Les plans annuels de mise en œuvre du fonds (PTBA, Plan d’action trimestriel, semestriel);
  • les conventions négociées d’allocation des subventions au profit des lauréats du Fonds ainsi que leurs annexes ;
  • Les Plans de passation des marchés et calendriers de mise en place élaborés en concertation avec les parties concernées ;
  • Les rapports d’avancement physique et financiers trimestriels et la proposition de mesures correctives si nécessaire.
  1. QUALIFICATIONS ET PROFIL

En raison de la nature de la mission, le profil recherché est un candidat ayant montré des compétences réelles dans la mise en place et la coordination de projets d’envergures nationale voire internationale et  devrait avoir notamment :

  • Un diplôme d’études supérieures universitaires (B+5 ou plus) en Gestion, Economie, Administration, Ingénierie de la formation, Droit ou équivalent ;
  • Une expérience professionnelle pertinente de 10 ans au minimum dans le secteur de l’enseignement supérieur et/ou de la formation professionnelle et technique, dans un poste de responsabilité administrative ou, le cas échéant, dans le domaine de la conception et de la mise en œuvre/coordination de projets ;
  • Une bonne connaissance des structures de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de la Formation Professionnelle ;
  • Etre imprégné des questions d’insertion socioprofessionnelle ;
  • Avoir une expérience de travail en partenariat avec le secteur privé ;
  • Avoir une bonne expérience dans la gestion des ressources humaines.

Il devra également :

  • Connaitre la méthodologie de la conduite de projet et avoir une expérience en tant que chef de projet.
  • Avoir une aisance relationnelle et être en mesure d’entretenir des relations suivies avec ses partenaires au plus haut niveau.
  • Avoir des capacités de négociation.
  • Etre doté d’un esprit d’analyse et de synthèse des informations techniques et organisationnelles recueillies.
  • Faire preuve de ténacité et de rigueur.
  • Etre organisé et réactif.
  • Avoir le sens de l’écoute.
  • Savoir conduire le changement et s’adapter en permanence à de nouvelles tâches, de nouvelles activités.
  • Faire preuve d’aptitudes rédactionnelles certaines.
  • Maîtriser les logiciels de bureautique et de gestion de projets.
  • Maîtriser parfaitement le français et idéalement l’anglais.
  • Etre disposé à effectuer des déplacements dans les structures bénéficiaires du programme et éventuellement d’autres organismes.

La connaissance des procédures de la Banque Mondiale et ses directives en matière de passation des marchés sera un atout supplémentaire.

  1. DUREE ET LIEU D’EXECUTION DE LA MISSION

Le lieu du travail permanent du consultant est au siège du FCCE. Le Consultant sera appelé à participer à des réunions et missions dans les institutions de formation et les institutions récipiendaires des allocations et éventuellement dans d’autres organismes.

Le contrat aura une durée  initiale d’un an renouvelable pendant une période maximale égale à la durée du projet sous-réserve de performance.

La date de démarrage des interventions sera fixée par le Gestionnaire du projet lors de la négociation du contrat.

  1. PIECES CONSTITUTIVES DE LA MANIFESTATION D’INTÉRÊT
  • Une lettre de candidature, dûment datée et signée;
  • Les copies certifiées des diplômes de formation ;
  • Toute information indiquant que le candidat atteste de l’expérience et des compétences nécessaires et qu’il est qualifié pour exécuter les dits services selon le modèle de CV joint aux termes de références.
  1. MODE DE SELECTION ET NEGOCIATION DU CONTRAT

Un consultant sera sélectionné en accord avec les procédures définies dans les Directives: Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale, édition janvier 2011, révisée en juillet 2014.

  1. CONFLITS D’INTERET

Les consultants en conflits d’intérêt, c’est-à-dire qui auraient un intérêt quelconque direct ou indirect au projet ou qui sont en relation personnelle ou professionnelle avec la Banque Mondiale, MESRS, METFP-ET ou le MJEJ (voir paragraphe 1.9 des Directives), doivent déclarer leurs conflits d’intérêt au moment de la transmission de la lettre de candidature pour la mission.

  1. ONDITIONS D’EMPLOI

Les conditions d’emploi feront l’objet d’un contrat à négocier avec l’Unité de gestion du projet. S’agissant de postes contractuels, il reste entendu que le recrutement de candidats fonctionnaires doit satisfaire aux dispositions ci-après de la clause 1.13 (d) des Directives ‘Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans le cadre des Prêts de la Banque et des Crédits et Dons de l’IDA’, datée de Janvier 2011 qui précisent que « les représentants du gouvernement et les fonctionnaires peuvent être engagés pour des marchés portant sur des services de conseil, à titre individuel ou en tant que membres de l’équipe d’un bureau de consultants, uniquement (i) s’ils sont en congé sans solde; (ii) s’ils ne sont pas engagés par l’organisme pour lequel ils travaillaient immédiatement avant leur départ en congé; et (iii) si leur emploi ne donne pas lieu à un conflit d’intérêt » (voir paragraphe 1.9 des directives).

Le Consultant retenu pour la présente mission est tenu de respecter une stricte confidentialité vis-à-vis des tiers, pour toute information relative à la mission ou collectée à son occasion. Tout manquement à cette clause entraîne l’interruption immédiate de la mission. Cette confidentialité reste de règle et sans limitation après la fin de la mission.

  1. EVALUATION ANNUELLE ET CRITERES DE PERFORMANCE

Les performances du Consultant seront évaluées annuellement par le Gestionnaire de Projet et le CFC, sur la base du plan de travail annuel et des résultats attendus. Les résultats de l’évaluation seront partagés avec le Gouvernement et la Banque mondiale.

Les consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires au sujet des documents de référence aux adresses mentionnées ci-dessous du lundi au jeudi  de 9 heures à 16 heures  GMT et  vendredi de 9 heures à 13 heures GMT.

Les manifestations d’intérêt doivent être déposées à l’adresse ci-dessous ou par mail au plus tard le 1er  Août 2019 à 15 H GMT. Outre l’original, le nombre de copies demandé est de trois (2); la soumission de candidature par voie électronique sur respect des délais GMT susmentionnés est acceptée.

Secrétariat Exécutif du Projet Booster les Compétences et l’Employabilité des Jeunes (BoCEJ)

Immeuble Katex, 4e étage appartement A8,

Quartier Almamya, commune de Kaloum, près du siège de Cellcom Guinée, Conakry, République de Guinée.

Email : bocej.gn@gmail.com 

Tél : (+224) 655 91 48 91 ou 623 61 36 12  

Le Gestionnaire de Projet

Thierno Iliassa BALDE