Recrutement d’un (e) Consultant (e) National (e)

TERMES DE REFERENCE

 

Référence du poste : Conakry/ 029/2018

I. INFORMATIONS GENERALES
Position title

Duty station

Durée de la Consultation

Consultant (e) National (e)

Conakry, Guinée

2 mois

Reporting directly to Project Manager
II. CONTEXTE ORGANISATIONNEL ET COUVERTURE
La migration est de plus en plus reconnue comme un facteur important pour la réalisation des trois piliers du développement durable – économique, social et environnemental. En tant qu’agence des Nations Unies pour les migrations, l’OIM aide les gouvernements et la communauté internationale à exploiter le potentiel de développement de la migration pour les migrants et les sociétés.
L’OIM vise à renforcer l’impact positif de la migration sur les communautés d’accueil et les communautés d’origine en termes de développement. À cet effet, l’OIM met en œuvre des programmes visant à faciliter les transferts de compétences des membres de la diaspora vers leur pays d’origine, les envois de fonds à moindre coût et les investissements des diasporas dans les secteurs productifs des pays d’origine. Dans toutes les communautés, l’OIM renforce les capacités institutionnelles et soutient le développement de politiques et de mécanismes prenant en compte les migrants en tant qu’acteurs du développement.

 

Les flux migratoires irréguliers en provenance de Gambie, de Guinée Conakry et de Guinée Bissau sont essentiellement motivés par des considérations économiques et affectent principalement les jeunes hommes. Le manque d’opportunités pour un avenir décent et de perspectives d’avenir, sûr et épanouissant dans leurs pays d’origine pousse souvent ces jeunes à se lancer dans des périlleux parcours migratoires à la recherche de meilleurs moyens de subsistance. Le développement local et la création d’emplois pour les jeunes doivent être encouragés dans ces trois pays afin de créer des perspectives économiques durables pour les jeunes; D’un autre côté, les communautés de la diaspora s’intéressent de plus en plus au développement et à l’autonomisation de leurs communautés d’origine, qui doivent être encouragées et prises en compte pour un impact sur le développement durable qu’elles peuvent avoir dans leur pays d’origine.

 

Pour atteindre le résultat de la première composante du projet, le/la consultant (e) devra effectuer une étude de base sur des besoins de développement dans les communautés d’origine des 4 régions ciblées par le projet AICS. Le rapport sera également essentiel pour mener les activités de renforcement de capacités et la mise en œuvre de projets communautaires.

III. TACHES ET RESPONSABILITES
I Prestations demandées/Tâches Principales

Dans le cadre de l’évaluation des services de formation professionnelle et d’emploi des jeunes en termes d’équipements et de renforcement de capacités opérationnelles :

1.      Réaliser une cartographie des services de formation professionnelle et d’emploi des jeunes dans les 4 régions couverte par le projet;

2.      Reporter la situation de la prise en compte de la migration et développement par les élus locaux (existence de PDL, état des lieux des infrastructures socioéconomique de base)

3.      Évaluer le niveau d’engagement de la diaspora vers un développement durable de la Guinée. (Existence de stratégies de mobilisation et valorisation de la diaspora, des associations, des réseaux, des groupements communautaires, des entreprises créées / gérées par des membres de la diaspora, des infrastructures réalisées par la diaspora, reporter les initiatives privées et publiques locales de la diaspora dans les 4 régions, recueillir informations sur le partenariat / coopération entre les associations / réseaux de la diaspora et les autres acteurs du développement (intérêt de la diaspora à coopérer avec ces autres acteurs (ONG, collectivités locales, entreprises, sociétés civiles …) et qualité des partenariats existants);

4.      Réaliser une Cartographie des ONGs Nationales et Internationales intervenant dans les zones ciblées par le projet;

 

Dans le cadre de l’évaluation de la mobilisation des compétences locales vers le secteur de travail :

1.       Reporter les projets de coopération décentralisée existants ayant un impact en termes de développement local dans les régions et mettant en réseau les ONGs Guinéennes, Italiennes et étrangères;

2.       Reporter au cas où il y a de réseaux de migrants dans les régions d’origine;

3.       Analyser le marché de travail local et faire un mapping des principales entreprises sur le territoire et chaines de valeurs;

4.       Inclure la perspective de genre: le rôle particulier des femmes dans le processus de développement communautaire, leur poids dans le processus de prise de décision des jeunes de migrer ou rester dans la région;

5.       Définir les perspectives de jeunes selon leurs projets et compétences (en particulier les étudiants/diplômés): projets, compétences, souhait d’entreprendre une activité génératrice de revenue ou un emploi décent au niveau local, national ou international;

6.       Faire de recommandations sur la base de besoins de formation des jeunes migrants potentiels rencontré en métiers, montage de plan d’affaire, création et gestion de PME, etc.

 

S’acquitter de toute autre tâche qui pourrait lui être confiée par la direction du programme.

 

Livrables attendus et calendrier :

1.      Chronogramme des activités et visites de terrain dans les quatre régions cible du projet pour réaliser la collecte de données et l’élaboration des études suivantes; (Semaine 1)

2.      Visites de terrain pour rencontrer les acteurs et recueillir les données nécessaires à la réalisation de  l’étude ; (semaine 2-4)

3.      Elaboration de la première partie de l’étude sur la situation des services de formations pour les jeunes et initiatives socio-économiques (semaine 6) ;

4.      Elaboration de la dernière partie de l’étude sur les compétences existantes sur le territoire et les options d’emploi selon le marché de travail et de production local. (semaine 8)

 

Proposition méthodologique :

Collecte de données provenant de sources politique et ordinaires (ressources documentaires, enquêtes, focus groupe) et développement d’un système de collecte et de stockage d’informations sur la migration et développement ;

·         Analyse de la situation socioéconomique et démographique des régions couverte par le projet avec l’impact de la migration irrégulière sur ces différentes composantes;

·         Analyse des différentes façons dont les élus locaux prennent en compte la migration et développement dans les différents outils de planification locale;

·         Analyse de la situation des besoins en infrastructures de base (santé, éducation, agriculture etc.);

·         Analyse du niveau d’engagement de la diaspora à s’impliquée ou souhaite s’engager dans le développement de sa collectivités d’origine (transferts de compétences, transferts financiers, investissements, besoins, préoccupations, etc);

·         Analyse des capacités d’investissement et des obstacles / contraintes liés à l’investissement des jeunes migrants potentiels dans les différentes collectivités de départ, ainsi que leurs mécanismes d’accès à l’information, à la formation, à l’emploi, à la migration régulière;

·         Analyse des mécanismes de transfert de fonds dont bénéficie les familles des migrants (montants transférés, circuit, utilisation des fonds transférés);

·         L’élaboration de recommandations pour les gouvernements des pays d’origine afin d’inclure la diaspora et la migration dans la conception et la mise en œuvre des stratégies de développement local.

 

Réunions de coordination de l’activité de terrain:

Le/la  consultant (e), en coordination avec l’équipe du projet AICS-OIM aura 3 mois pour compléter le travail de recherche et organisera une réunion de cadrage (termes de références, objectifs, résultats) avec l’équipe du projet pour présenter la méthodologie du travail et les instruments qui seront utilisés dans le terrain pour recueillir les données et réaliser les entretiens et focus groups.

Apres la visite de terrain le/la consultant (e) organisera une réunion de restitution à chaud des résultats de la visite sur lesquels élaborera l’étude final.

IV APTITUDES
Comportementales
Le/la candidat (e) devra démontrer un fort intérêt à travailler en équipe avec une méthodologie systémique, une forte motivation et un engagement démontrés pour le respect des droits des migrants.  Il/elle devra être également en mesure de considérer tous ceux avec lesquels il/elle devra interagir (Migrants potentiels, Autorités, Communautés) comme des « clients » et chercher à comprendre leurs points de vue ;
Techniques
Ø  Bonne maîtrise du français (écrit et parlé). L’expérience de recherche et ou d’études de diagnostic participatif serait un atout ;

Ø  Compétences d’analyse et de synthèse, et de communication notamment avec des acteurs de divers horizons ;

Ø  Bonne compréhension de la thématique de migration et développement dans le contexte Ouest Africain en général et  Guinéen en particulier (cadre institutionnel, rôle des migrants dans le processus de développement local, transfert de fonds des migrants, les besoins essentiels des communautés (emploi des jeunes, infrastructures, éducation, etc.).

Ø  La maitrise de l’environnement social, culturel ou politique de la Guinée (pays à fort taux départ des migrants) et des communautés  ciblées serait un atout.

V. QUALIFICATIONS ET EXPERIENCES
ü  Diplôme universitaire supérieur en économie, démographie, sciences sociales ou politiques, ou une combinaison équivalente d’études et d’expérience de travail;

ü  Minimum de 5 ans d’expérience dans la recherche, la collecte et l’analyse de données et d’informations sur les thèmes de la migration et développement, y compris le diagnostic socioéconomique communautaire, l’animation territoriale, développement économique local, code de collectivités locales;

ü  Capacité à fournir des conseils techniques et des recommandations sur les stratégies, les outils et activités à mettre en œuvre pour l’autonomisation des jeunes migrants potentiels et lutter contre la migration irrégulière dans les régions ciblées par le projet;

ü  Capacité de préparer des rapports et des publications de qualité, techniquement corrects avec des conclusions pertinentes en français et en anglais;

ü  Bonne connaissance des questions de migration et développement au niveau international;

ü  Excellentes compétences analytiques et d’écriture;

ü  Bonnes aptitudes interpersonnelles et communication et protection des données recueillies;

ü  Capacité de travailler indépendamment;

ü  Engagement personnel, efficacité et désir d’obtenir des résultats.

ü  Parfaitement bilingue français et anglais

ü  Excellent France écrit.

VI. LANGUES
Obligatoire
Français Courant

Les dossiers de candidature devront comprendre :

  • Lettre de motivation indiquant le titre et numéros du poste
  • Curriculum Vitae à jour
  • Offre Technique et financière
  • Les photocopies des Diplômes, certificats et attestations de travail
  • Références des 03 derniers Superviseurs directes (Nom, email, nom du service et Contact téléphonique)

 

Toutes les candidatures seront envoyées en ligne au plus tard le Mardi 04 Septembre 2018 à travers l’adresse suivante :  HRrecruitmentunit@iom.int avec pour objet le titre du poste (Consultant National) tout en précisant le lieu d’affectation.

 

Toutes candidatures déposées sous pli fermé à la réception du bureau ne seront en aucun cas être considérées.

 

 Les dossiers incomplets ne seront pas examinés et seuls les candidats sélectionnés seront contactés pour un entretien.

 

 Les candidates féminine sont encouragées  de postuler