Cinq réflexes indispensables pour relancer sa recherche d’emploi

Vous bénéficiez encore du repos de vos vacances? Vous êtes regonflé à bloc? Mettez à profit ce mental de gagnant pour vous remettre en selle rapidement sur le marché du travail.

La période est propice pour rechercher activement un job. Car les recruteurs sont eux aussi rentrés de leur pause estivale détendus. Il est probable qu’ils se montrent donc bienveillants et disponibles. Et ce d’autant plus qu’ils sentent que le candidat est en forme et plein d’énergie. Il s’agit donc d’exploiter ce moment de grâce qui court jusqu’à la fin du mois de septembre pour poser ses jalons avec audace.

  1. Rafraîchir ou remodeler son CV

Durant l’été, vous avez repensé votre projet professionnel, revisité vos aspirations, interrogé votre entourage et réalisé, peut-être, de nouvelles choses. Dès lors, il faut ajuster son CV. En priorité, revoir l’intitulé du poste recherché, valoriser les expériences et qualités conformes à sa nouvelle orientation puis supprimer dans le texte tous les mots qui ne correspondent plus et en introduire d’autres. Exemple, celui qui ne veut plus se diriger dans le métier des achats mais évoluer vers un poste dans l’environnement privilégiera les termes de « développement durable », « vert », « économie d’énergie… », « RSE » et gommera les formulations inadéquates du type « accords cadre », « négociation-fournisseurs ».

  1. Oser des accroches percutantes

Profitez de cette parenthèse plus « relax » pour rédiger des introductions hardies à vos lettres de motivation. Délaissez l’approche trop académique. Un quadra ou un quinqua peut se risquer à dire: « Comment gagner un an sur un projet grâce à une expérience confirmée? ». Ou « Avez-vous déjà mesuré la valeur ajoutée d’un senior? ». Un junior écrira : « Avez-vous songé à confier votre développement international à une jeune diplômé motivé, autonome et débrouillard? ». Vous pouvez vous autoriser un langage un peu familier, parlé mais correct. Les DRH ou consultants sont encore dans la prolongation de leurs vacances. Employez le ton d’une aimable conversation, comme si vous preniez le café ensemble sous un parasol, au bord de l’eau ou en montagne…

  1. Se rappeler au bon souvenir de…

La rentrée est un moment idéale pour relancer ses contacts. Listez les personnes rencontrées sur les douze derniers mois, mais pas au-delà sinon votre interlocuteur vous aura effacé de sa mémoire. Envoyer un mail, un message sur les réseaux sociaux, téléphonez ou passez la tête dans les bureaux. Il s’agit de délivrer des messages flash. « Je voulais juste passer te dire bonjour… J’en profite pour te dire… ». Ou « J’ai lu avec intérêt votre tribune dans le magazine x… ». Depuis le jour de la rencontre, vous avez forcément des choses à dire: signaler une publication, une nomination, donner un avis, demander un conseil, etc.

  1. Identifier les salons et forums qui comptent

C’est le BA-Ba de toute prospection sérieuse. Les journaux et sites divers foisonnent d’annonces sur les salons pour l’année à venir (emploi, secteurs, métiers). Ecumez les sources, demandez le programme, déplacez-vous sur les premiers évènements de la saison, même s’ils ne vous concernent que de loin, afin de vous remettre dans le bain en douceur. Je conseille de ne pas rester passif mais de prendre la parole, de poser des questions en se présentant lors des petits déjeuners ou conférences. Vous susciterez l’intérêt et générerez du réseau. Par ailleurs, déambulez dans les lieux et arrêtez-vous sur les stands aux heures creuses. Les gens seront plus libres. Sachez que sur place, vous aurez affaire à des commerciaux moins « administratifs » ou moins vigilants que les RH ou les communicants, et donc plus bavards sur les tendances dans leur entreprise et les bons moyens d’y postuler. Une mine d’infos!

  1. Acquérir un agenda 2014-2015

La vraie rentrée professionnelle c’est maintenant et non pas en janvier. Procurez-vous sans délai (ou activez sur support numérique) un calendrier-mémo qui court de septembre à septembre. Vous pourrez alors planifier vos inscriptions à diverses manifestations, débats, réunions d’anciens, formations… Sans omettre des rendez-vous réguliers avec vous-même pour faire le point tous les quinze jours ou tous les mois. Ainsi, vous serez d’attaque pour élaborer un bon plan d’action…